Le compteur Linky : Big Brother et ondes cancérigène, qu’en est-il ?

Le nouveau compteur Linky de Enedis est en cours de déploiement et va remplacer à terme tous les compteurs d’ancienne génération,
mais cette opération suscite un nombre croissant d’interrogation de la part des usagers, des associations de consommateurs et des  médias. Alors, pourquoi changer de compteur, quel est le bénéfice apporté par cette nouvelle technologie et pour qui ? La communication d’Enedis nous vante les bienfaits de cette révolution en terme d’économie d’énergie et de confort, mais qu’en est-il exactement. Face à la polémique croissante et à la contestation grandissante, lebricoweb.com se propose de faire un petit résumé de la situation.

Qu’est-ce qu’un compteur Linky

Le compteur Linky est le nouveau compteur communiquant en cours d’installation par le distributeur d’électricité Enedis en application de la directive européenne n° 2009/72/CE du 13 juillet 2009 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l’électricité. En gros, c’est un compteur « intelligent » qui va mesurer et transmettre en temps réel votre consommation d’électricité. Mais pas seulement.

Quand le compteur Linky va-t-il être installé ?

Le décret du 31 août 2010, pris en application de la loi n°2000-108 du 10 février 2000 relative à la modernisation et au développement du service public de l’électricité, a rendu obligatoire la mise en œuvre des compteurs de type « Linky » dans toute la France, avec un calendrier rapide de déploiement prévoyant que 35 millions de foyers seraient équipés d’ici à 2020. Le déploiement est en cours, le calendrier du programme d’installation peut être consulté sur le site de Enedis.

Quels sont les risques sanitaires

La présence d’un compteur Linky dans votre domicile présente-t-elle un danger ? Quel impact sur votre santé.

Qu’est-ce qui ferait qu’un simple compteur d’électricité présente un risque pour votre santé. la réponse est : Le rayonnement électromagnétique.
En effet, pour communiquer, le compteur Linky utilise des ondes à haute fréquence à travers le réseau de distribution d’électricité. On pourrait penser que ces ondes ne transitent qu’à l’extérieur de votre domicile pour envoyer les données vers Enedis, mais ce n’est pas le cas, tout le réseau intérieur de votre logement est impacté et les ondes rayonnent dans toutes les pièces de la maison.
Evidemment, des ondes nous en avons déjà à profusion dans notre logis et au dehors.  On pense bien sûr aux boîtiers internet (box), ordinateur, smartphone et tablette, téléviseurs, qui de plus sont pratiquement toujours connectés en WIFI mais aussi parfois en CPL (Courant Porteur en Ligne)  ou Bluetooth.
L’électroménager n’est pas en reste avec les émission plus ou moins puissantes des fours à micro-onde, tables de cuisson à induction, réfrigérateur, congélateurs, et même les ampoules à led, et la liste n’est pas exhausive. En règle générale, tout ce qui fonctionne ou utilise l’électricité émet des ondes électromagnétiques.

Alors, pourquoi s’inquiéter d’une source supplémentaire ?

Plusieurs organismes, dont le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM) et les associations Robin des toits et Next-up  dénonce la dangerosité du compteur Linky, mais sur quelles critères et que lui reproche-t-il exactement ?

Le premier problème soulevé par les associations réside dans le caractère connecté du compteur Linky. Celui-ci est muni de la technologie des Courants Porteurs en Ligne (CPL) qui permet de connecter des objets à internet en ne passant que par les fils électriques. Les radiofréquences émises par ce type de technologie inquiètent donc les associations de consommateurs qui craignent des effets néfastes sur la santé des français

Les risques domestiques : Existe-t-il des risques pour les installations et les appareils électriques.

Le risque d’incendie : Bien qu’Enedis le démente, plusieurs consommateurs accusent le compteur Linky d’être à l’origine d’incendies ou de départs de feu dans leurs logements (source 60 millions de consommateurs). Les craintes de dangers liés aux compteurs Linky reposent sur le fait que 8 compteurs ont été la cause d’incendies sur les 300 000 Linky installés. Selon ErDF-Enedis, ces incidents ne sont pas uniquement le fait de compteurs Linky et auraient tout à fait pu advenir sur d’autres types de compteurs traditionnels. 

Les dysfonctionnements des appareils électriques :  De nombreux témoignages font état de dysfonctionnements après la pose d’un compteur Linky. Il apparaît que les ondes générées par le compteur Linky puissent provoquer des dysfonctionnements sur les systèmes électroniques de l’habitation : Porte de garage, volets roulants, système domotique, alarme intrusion, téléviseur, ordinateur, et de manière générale tout appareil intégrant une carte électronique comme les four, lave-linge, lave-vaisselle, etc…

Quelles données le compteur Linky transmet-il ?

Le compteur Linky va transmettre à Enedis vos données de consommation d’électricité. Et c’est tout ? Ce n’est pas si sûr!

Big DATA et compteur Linky

Le compteur Linky transmet des données sur votre consommation électrique à Enedis, bien sûr puisque c’est la raison même d’un compteur électrique mais il ne se contente pas du simple relevé de votre consommation. En effet, les informations collectées et qui seront exploitées et revendues par Enedis, croisées avec d’autres données permettront de connaître de façon très détaillée vos habitudes de vie et de consommation permettant de savoir quand et quels sont les appareils en fonctionnement à tout moment de la journée. Ces informations vont permettre de cibler de façon très précise votre mode de vie : heure du lever et du coucher, insomnie éventuellement, télévision, ordinateur, quelle plaque de cuisson, ou four, combien de fois et quand faites-vous une lessive ou tourner le lave-vaisselle, bref votre vie privée et vos habitudes de consommation seront scrutées pour mieux cibler les offres commerciales à vous proposer.

Quels sont les risques d’ingérence dans votre vie privée

 Avec Linky, Enedis-ErDF pourra dire à ses partenaires commerciaux si vous buvez beaucoup de café, si vous êtes plutôt casanier, si vous êtes un couche-tard, si vous regardez beaucoup la télévision ou si vous ne vous douchez qu’une fois par mois… Pour avoir une vague idée du jackpot que représentent ces données personnelles, il suffit de savoir qu’au niveau mondial, le marché du Big Data se calcule en milliers de milliards d’euros.

On pourrait aussi supposer, en poussant un peu le raisonnement (mais là on devient un peu parano non ?) que ces informations sur vos habitudes de vie soient utilisées par les banquiers, les assureurs, les mutuelles ou les services publics pour juger des « bons » ou « mauvais » comportements des citoyens afin d’ajuster qui les primes d’assurances, qui le montant des remboursements de frais de santé ou la délivrance ou non d’un crédit en fonction des risques liés au mode de vie de chacun.

Linky, espion, mouchard et cheval de Troie ?

Grâce à cette technologie de transfert de données, le fournisseur d’énergie peut également interagir directement au niveau du compteur. Ainsi, il peut modifier la puissance souscrite, changer le tarif de location, et même vous couper l’électricité à distance.
On peut légitimement se demander quels sont alors les risques de voir le système informatique d’Enedis victime de piratage, rappelons que les système les plus sécurisés (Maison blanche, Département d’état américain, Pentagone, Bourse de New-York, Facebook, Sony, Yahoo, TV5 Monde,…) ont déjà été les victimes de Hackers à grande échelle. Quelle seraient les conséquences d’une cyberattaque des systèmes informatiques de Enedis ? Devrions-nous craindre une intrusion dans les compteurs au risque de voir modifier les informations envoyées à l’opérateur, le paramétrage des compteurs (tarifs, puissance) ou plus grave de provoquer carrément un blackout, c’est à dire des coupures d’électricité à l’échelle d’une ville, d’une région ou même du pays tout entier ?

A qui appartient le compteur d’électricité

Les compteurs d’électricité appartiennent aux communes, et cela reste vrai même si la commune a transféré sa compétence « distribution d’électricité » à une organisation regroupant des communes (Communauté de communes, Syndicat départemental d’énergie, etc). Même dans ce cas, la commune peut (et doit !) prendre une délibération contre le déploiement des compteurs communicants, et demander à la structure intercommunale de respecter la volonté démocratiquement exprimée. Les Communautés de communes et les Syndicats départementaux d’énergie sont les émanations des communes, ils existent pour les assister et pas pour leur imposer des décisions arbitraires.

Il faut donc bien noter que Enedis n’est jamais propriétaire des compteurs d’électricité (et encore moins EDF ou un autre producteur d’énergie. Une collectivité, le Grand Nancy, a bien essayé de faire cadeau des compteurs à ErDF, mais cette démarche (plus que suspecte…) a été annulée en justice.

Peut-on refusé le compteur Linky

Oui, nous pouvons refuser l’installation du compteur Linky puisque la loi nous y autorise.

Risque-t-on des sanctions si l’on refuse l’installation du compteur Linky ? En principe, non puisque cette installation n’est pas obligatoire pour les particuliers mais il faut bien sûr s’attendre à des mesures de rétorsion de la part du distributeur, qui outre les pressions qu’il peut générer (courrier, appel téléphonique, visite d’agent à votre domicile, intimidation?) ne va pas se gêner pour vous facturer (au prix fort?) le relevé obligatoire de votre compteur et pourquoi pas augmenter votre abonnement. Mais la santé est peut-être à ce prix !

A voir cette vidéo du président d’ERDF, M. Philippe Monloubou, expliquant à une commission parlementaire tous les avantages du compteur Linky et notant au passage que rien n’autorise les agents d’Enedis à forcer votre porte pour l’installer contre votre assentiment.

 Voir sur le site Lettre à envoyer à ENEDIS (ex ERDF) pour refuser le compteur LINKY - Robin des Toits - 05/07/2016

Proposition de lettre à envoyer à ENEDIS (ex ERDF), votre fournisseur d’électricité,
pour refuser le changement de votre ancien compteur électrique par leur nouveau compteur LINKY. 

 

Le Filtre Anti LinkyFiltre CPL anti-Linky

Pour tous les abonnés qui n’auront pas la possibilité de s’opposer au compteur Linky (immeuble collectif avec compteur dans les parties communes, compteur accessible directement depuis l’espace public, logette compteur à l’extérieur de la propriété) la solution pour se prémunir des ondes néfastes et de la collecte intrusive de ses données de consommation pourrait être la pose d’un filtre derrière le compteur, c’est à dire dans la partie privée de l’installation électrique.

Ce type de filtre, dit « passe-bas » permet de supprimer toutes les fréquences du CPL sur le réseau intérieur de distribution électrique. Le rayonnement électromagnétique du aux ondes à haute fréquence est ainsi supprimé mais également toute les informations détaillées de consommation.

Ce dispositif semble être une bonne solution si ce n’est le prix assez prohibitif de ce matériel que l’on trouve sur internet à des tarifs variant de 150,00 à presque 500,00 euros.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.