Poser une VMC simple flux

 

VMC est l’abréviation de ventilation mécanique contrôlée. C’est un ensemble de dispositifs mécaniques qui doivent assurer le renouvellement de l’air à l’intérieur d’une pièce particulièrement humide ou marqué olfactivement comme : toilettes. salle de bains.

Pourquoi installer une VMC ?

Une VMC  a pour unique fonction de renouveler l’air vicié de la maison (humidité, bactéries…) grâce à un ventilateur qui extrait l’air intérieur et le rejette dehors.

Il existe plusieurs type de VMC : simple flux auto-réglable ou hygroréglable et double flux.

Le principe de fonctionnement d’une VMC simple flux auto-réglable. La ventilation mécanique contrôlée simple flux auto-réglable est un équipement qui permet de réguler le renouvellement de l’air de votre domicile, tout en diminuant les déperditions thermiques.

La VMC simple flux auto-réglable se compose d’un réseau de conduits d’évacuation, reliant un bloc d’extraction (composé d’un ventilateur alimenté par un moteur), aux pièces de services comme la salle de bain ou la cuisine. L’air vicié est extrait de ces pièces, puis expulsé à l’extérieur de la maison.

Une VMC hygroréglable permet d’avoir des bouches d’aération autonomes et intelligentes. Celles-ci s’adaptent à votre mode de vie en fonction du taux d’humidité de vos pièces. La VMC hygroréglable simple flux a plusieurs fonctions. Elle permet le renouvellement de l’air de votre logement, mais aussi la réduction de votre consommation d’énergie et de votre facture de chauffage. En outre, elle joue un rôle important dans le maintien d’un niveau d’humidité satisfaisant dans l’habitation.

La VMC hygroréglable est la solution adaptée pour avoir des bouches d’aération autonomes et intelligentes. Grâce à un système de détection d’humidité, ces dernières aspirent automatiquement le maximum d’air lorsqu’une personne prend une douche. Ensuite, l’air vicié est évacué des pièces humides et rejeté à l’extérieur.

La VMC double flux. Le principe est identique à celle de la VMC simple flux. La présence d’un échangeur permet de récupérer la chaleur de l’air extrait pour « chauffer » l’air extérieur entrant. Cette technique permet d’optimiser le renouvellement d’air et de faire des économies d’énergie.

Coût d’une VMC

Hors coût d’installation si vous le faites vous-même, les prix d’une VMC simple flux vont de 50€ à 350€ en moyenne. Pour un prix de 50€, le débit d’air extrait de la VMC sera de 300 m3/h contre 400 m3/h pour les VMC plus chères. A cela, il faut ajouter les gaines et les colliers de fixation.

Entretenir sa VMC

Nettoyage : les bons gestes. Commencez par couper le courant.
Démontez ensuite les bouches d’aération, qui sont les éléments les plus sollicités et donc les plus sales. Retirez la poussière à l’aide d’un aspirateur et faites-les tremper dans de l’eau chaude additionnée à un dégraissant. Toujours avec le dégraissant, nettoyez ensuite le ventilateur et les filtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.